Histoire

1. LA CHAISE-DIEU

Le Village de La Chaise-Dieu, plus de 1000m. d’altitude, est situé au cœur du Livradois-Forez, avec un paysage naturel, préservé, reculé et qui surgit au beau milieu d’une vaste forêt. Ce bourg groupé autour d’une abbaye bénédictine fondée au Xième siècle est un site inattendu, havre de cultures et d’étonnements.

L’Abbaye de La Chaise-Dieu possède une histoire remarquable quasi millénaire. Une histoire qui débute avec Robert de Turlande et la quête d’un désert spirituel au Xième siècle et qui se poursuit avec celle de Pierre Roger qui deviendra Pape sous le nom de Clément VI en 1342. Depuis le 20ème siècle, une dimension culturelle s’est ouverte sur l’Abbaye avec la naissance d’un grand festival de musique classique, la présentation d’une série de grandes expositions (Picasso, Dufy…) et la mise en œuvre d’un vaste projet de restauration de l’intégralité de l’Abbaye afin de redonner à La Chaise-Dieu toute sa superbe.

Cette réhabilitation de l’ensemble abbatial de La Chaise-Dieu a pour but de réaffirmer la dimension culturelle, historique et patrimoniale de La Chaise-Dieu pour faire de ce petit village, un lieu incontournable en France qui dévoile ses secrets …

2. Les différents repères historiques et lieux emblématiques de La Chaise-Dieu

1043 : Robert de Turlande, chanoine en la collégiale de Brioude se retire sur un haut plateau du Livradois, et fonde un ermitage. Il lui donne le nom de « casa dei » : L’abbaye de La Chaise-Dieu est née.

1052 : Robert de Turlande obtient la protection du pape Léon IX, puis celle du roi de France, Henri Ier. La communauté se développe au-delà des frontières de l’Auvergne : le réseau casadéen se met en place.

1067 : Mort de Saint-Robert qui est canonisé trois ans plus tard. De nombreux pèlerins viennent se recueillir sur sa tombe, à l’entrée de la première église abbatiale romane.

1344-1352 : Pierre Roger, ancien moine profès de La Chaise-Dieu, alors devenu pape en Avignon sous le nom de Clément VI, fait reconstruire intégralement en gothique la vieille église abbatiale. Il décide de s’y faire inhumer à sa mort (1352).

1629 : Le cardinal de Richelieu devient abbé de La Chaise-Dieu.

1640 : Devenu principal ministre de Louis XIII, il initie à l’échelle du royaume de France une reprise en main des congrégations bénédictines. Les moines de la communauté de Saint-Maur remplacent peu à peu les moines bénédictins de l’abbaye de la Chaise-Dieu.

1675-1682 : Les Mauristes construisent de nouveau bâtiments conventuels.

1790 : L’abbaye est vendue, durant la période révolutionnaire aux titres des bien nationaux. L’ensemble abbatial est en grande partie démembré et les moines sont dispersés.

1820 : Sous la Restauration et avec la reformation du diocèse du Puy-en-Velay, l’abbatiale devient église paroissiale de La Chaise-Dieu.

1966 : Le pianiste virtuose Georges Cziffra est à l’initiative de la création du premier Festival de musique de La Chaise-Dieu.

1984 : Une communauté religieuse s’installe de nouveau dans une partie des anciens bâtiments conventuels : les frères de Saint-Jean font leur arrivée à La Chaise-Dieu.

1987 : Première exposition Picasso.

2007 – 2022 : Travaux de rénovation et de réhabilitation de l’ensemble abbatial, portés par le Syndicat Mixte du Projet Chaise-Dieu.